AKONÖA - Le fabuleux destin d'un chevalier

À travers une histoire à saveur fantasy, l'auteure traite du problème récurrent qu'est l'intimidation.

Grandir loin de sa famille, dans le but de protéger le peuple, n’est pas chose facile. Jayden le vit intensément et, par malheur, il connait aussi les contrecoups de l’intimidation.

 

Fuir serait-il une option  ? Comment en venir à regarder au-delà de sa propre souffrance  ?

 

Le jeune chevalier entreprendra un long parcours, à la recherche de la beauté du monde. Parviendra-t-il à ouvrir suffisamment son cœur et à se laisser bercer par les messages d’espoirs qui lui seront confiés  ?

 

La résilience lui ouvrira-t-elle des portes insoupçonnées et surtout exceptionnelles  ?

Je souhaite, du plus profond de mon cœur, qu’AKONÖA t’apporte une grande poussée d’énergie, de détermination et que tu en tires une belle leçon de vie !

Je te dédis toutes mes heures passées à visualiser cette histoire. Elle est la mienne, la tienne, celle de celui d’à côté et le reste du monde.

Extrait

Il se retrouva enfin assis, les genoux remontés sous le menton, puis ses bras entourant ses longues jambes. Son corps fortement fatigué d’avoir parcouru une si grande distance. Il devait prendre un temps, afin de bien récupérer. Son esprit tourmenté le poussa au-delà de ses limites.

Jayden ne pouvait s’empêcher de fixer, depuis un bon moment, une jolie fleur. Elle se tortillait sous la force du souffle du vent. La danse de la tige accentuait cette jolie valse de pétales multicolores. Elle se tordait, afin de devenir une spirale au contour lisse. Le jeune homme se demanda,s’il la regardait suffisamment longtemps, s’il pourrait la voir pousser.

La nature l’impressionnait depuis toujours, puis elle représentait le plus beau des refuges. À commencer par toutes ses couleurs flamboyantes; sa multitude de variétés de plantes, ses arbres gigantesques, l’odeur différente de la végétation qui lui chatouillaient le nez de son parfum délicat, son eau désaltérante et limpide. Enfin, que tout celas’étende sur une distance infinie l’intriguait et lui apportait une belle paix intérieure.

En relevant la tête, il regarda avec attention la ligne d’horizon. Jayden se questionna sur les limites de cette grande étendue de terre. Pourrait-il, un jour, arriver au bout de ce décor? Combien d’heures de marche cela représentait-il? De vue d’œil, cela s’avérait un peu trop difficile à évaluer.

Le jeune homme restait conscient qu’il lui faudrait beaucoup plus que son courage, s’il voulait parcourir ce chemin qui le menait vers l’inconnu. Il commençait à se sentir fatigué de fuir en permanence et de cette douloureuse solitude. Seulement, il ne voulait surtout pas retourner en arrière. Selon lui, effectuer demi-tour représentait d’afficher de la lâcheté. Pas question qu’il leur donne cette satisfaction. Ce qui l’attendait, derrière lui, apparaissait encore pire que tout ce qu’il connut précédemment.

Il possédait assez de lucidité pour savoir qu’ils ne le laisseraient jamais en paix. Depuis toujours, le jeune chevalier s’avérait leur seul et unique souffre-douleur. Sa différence leur servait, de sorte à le ridiculiser à mainte reprise. Tout commença le jour même de son arrivée dans les classes du château.

De petite stature, le garçon devint rapidement la risée de ses jeunes compatriotes. Jayden avait une voix délicate, un regard perçant avec ses yeux bleu clair, ses cils fournis et sa chevelure blondinette. Il se tenait constamment en retrait de ses compagnes et compagnons de classe, dégageant ainsi une aura brumeuse, par son attitude secrète. Tête baissée, il observait la vie en silence et avec amertume.

Au fond de lui sommeillait une petite bombe d’énergie, une douceur parfois palpable, une gentillesse sans limites,un cœur plus grand que nature. Tout cela ne demandait qu’à s’exprimer. Seulement, il demeurait discret, dans la mesure où il ne voulait surtout pas attirer l’attention.

_____________________________________________________________

ME SUIVRE

  • Facebook Classic

© 2016 par Nathalie Racine Écrivaine